Suite à la demande municipale j'ai remis ma démission au bureau de l'association Sirop de la Rue. En tant que président puis coordinateur bénévole, je rédigeais les éditos pour l'association. Je ne m'octroie maintenant plus le droit de le faire. Je précise que Sirop de la Rue est une association de droit privé et aucunement paramunicipale.

- Gilles Labardacq - septembre 2003 -


Retraites, sécurité sociale, éducation nationale, des choix de société!

Quelle société allons nous laisser à nos enfants? une société capitaliste dans laquelle le profit financier est toujours plus roi? une société dans laquelle les êtres humains continueront à travailler de plus en plus au profit du capital au détriment de la satisfaction de leurs besoins fondamentaux? une société dans laquelle droit à la propriété et l'argent primeront toujours plus sur les droits de l'homme et la solidarité? Quand aurons nous le courage de dire NON? peut-être lorsque nous aurons tous faim parce que soumis à la loi du marché des OGM et de la culture unique. Peut-être lorsque nous serons tous à vivre de vente de vieux cartons. Il y aura bien un jour où un peuple se soulèvera et se libèrera de ses chaînes, et entraînera les peuples du monde entier vers la liberté, la vraie, celle de choisir et de partager. En France nous avons aujourd'hui un gouvernement qui relance la lutte des classes, la France d'en bâs contre la France d'en haut. Retraites, sécurité sociale, école, culture, emploi tout est bradé, cassé. Quel espoir dans cette société pour la grande majorité des familles? Un mot: résistance jusqu'à la libération.

Rendez-vous en novembre au forum social qui aura lieu à Saint-Denis dans le 93.

- Gilles Labardacq - juillet 2003 -


Reprise de notre activité

De septembre 2002 à mai 2003, l'association Sirop de la Rue n'a pas fonctionné. Pourquoi? Simplement parce qu'un collectif bénévole c'est fragile. Il suffit parfois qu'une personne ne puisse plus être présente et tout s'arrête. Mais la volonté est toujours là. L'envie de partager, d'être solidaire, de vivre ensemble permet de surmonter bien des difficultés et la reprise des activités de l'association avec un nouveau bureau le démontre. Souhaitons nous bonne chance pour la suite!

- Gilles Labardacq - mai 2003 -


Non à la guerre en Irak!

Sans entrer dans un débat politique ou philosophique, notre association se doit de dire non à la guerre en Irak parce que cette dernière nous paraît illégale, injustifiée et dangereuse pour la stabilité du monde. Des enfants, des femmes, des vieillards et des hommes vont en être les victimes. L'argent du pétrole et de l'économie américaine ne peut pas avoir le droit de vie et de mort sur des peuples même caché derrière une prétendue volonté de libérer le peuple irakien. Nous ne soutenons ni Saddam ni Georges W. Nous sommes solidaire des peuples irakiens et de la coalition américano-britannique. Nous croyons que l'ONU est le seul organisme légal qui doit faire respecter le droit international des peuples. Dans nos quartiers, des personnes, petites et grandes ont besoin de comprendre et de s'exprimer; c'est pourquoi nous étions quelque uns à la manifestation anti-guerre organisée à Nanterre le dimanche 23 mars par le comité local pour la paix. Nous continuerons d'être un lieu de dialogue et d'expression pour une véritable culture de la paix et du droit.

- Gilles Labardacq - avril 2003-


Par sa constitution notre association est antiraciste. Vivre ensemble implique la mutualisation des énergies de chacun au service de tous. A la misère et au chômage nous opposons la solidarité, le partage, et la coopération. A l'injustice nous répondons "tous ensemble". A la violence nous déclarons la culture de la paix. A l'obscurentisme nous brandissons l'étendard de la liberté. Ce n'est pas facile, voire plutôt difficile de tenir le cap de l'espoir au quotidien surtout dans des quartiers où le sentiment d'abandon est fort. Mais il ne faut pas baisser les bras devant les enjeux du nouveau millènaire: éducation, santé, paix, environnement, développement. C'est ensemble que nous devons construire une société meilleure pour nos enfants!

- à Nanterre nous nous battrons contre le Front National et ses idées! en mémoire du dévouement de nos élus -

- Gilles Labardacq - avril 2002 -


Le 20 novembre 1999, nous avons fêté le dixième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant...

à l'aube de l'an 2000, plus de 250 millions d'enfants (selon sources UNICEF) sont exploités au travail à travers le monde et on compte en centaines de millions les enfants vivant sous les seuils de pauvreté . Et celà s'aggrave chaque jour un peu plus. La mondialisation de l'économie de marché et la course aux profits n'arrangent rien bien au contraire.Un long chemin reste à gravir pour l'Humanité toute entière afin qu'un jour enfin chaque enfant puisse vivre une vraie vie d'enfant remplie d'amour, de jeux, de rires, de découvertes et de friponneries. En France aussi le parcours est rude pour beaucoup d'enfants ... Mais nous savons que chacun à son niveau peut agir ... Notre association n'a l'ambition que d'être un lieu de rencontres, de partage, de coopérations et de luttes pour faire vivre et construire autrement la vie des enfants de notre banlieue et du monde.

Ce site est une page perso et se propose d'être le relais de notre activité et un outil pédagogique si minime soit-il.

- Gilles Labardacq - janvier 2000 -

Accueil